QU’EST-CE QUE LE TÉLÉTRAVAIL ? BREF HISTORIQUE

L’histoire du télétravail en France commence en 1993 lorsque le Premier ministre de l’époque Édouard Balladur confie une mission sur le sujet à Thierry Breton, alors dirigeant de la société informatique Bull. On trouve dans son rapport, intitulé, « Le télétravail en France, situation actuelle, perspectives de développement et aspects juridiques », une première définition : « le télétravail est une modalité d’organisation et/ou d’exécution d’un travail exercé à titre habituel par une personne physique dans les conditions cumulatives suivantes : le travail s’effectue, à distance, c’est-à-dire hors des abords immédiats de l’endroit où le résultat du travail est attendu, en dehors de toute possibilité physique pour le donneur d’ordre de surveiller l’exécution de la prestation par le télétravailleur ».

Le télétravail est alors présenté comme un atout économique (les entreprises innovent et réorganisent le travail) et social (gain de temps de transports, moins de pollution, diminution du coût des locaux, meilleure productivité et bien-être au travail) 

La définition du télétravail a été aujourd’hui adaptée et intègre désormais la notion de Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) comme outil nécessaire à son bon fonctionnement.

COMMENT METTRE EN PLACE LE TÉLÉTRAVAIL ?

Le télétravail s’insère dans une démarche de conduite du changement. Dans une première phase, il est conseillé de préparer les esprits, faire comprendre ce qui va changer et favoriser une appropriation avec la rencontre d’acteurs expérimentés. La deuxième phase porte sur la formation des managers : leur montrer qu’il y a d’autres manières de manager, qu’ils doivent déléguer, planifier, anticiper autrement. Le télétravail rend d’autant plus importante la formation du manager. Cela nécessite que le manager soit plus clair et qu’il connaisse mieux chaque collaborateur et son mode de fonctionnement. Dans un groupe réuni dans un espace commun, la régulation des difficultés est plus simple. Dans un système de télétravail, l’un des rôles clefs du manager sera de faire continuer à vivre les échanges et de faire vivre des binômes comme il en existe souvent dans les équipes en entreprise. Même en télétravail, l’entreprise se doit de conserver une dimension collective, et agile.

De nombreux outils tels que ZoomKlaxoonTeams et Classilio ont été développés afin de permettre de garder le lien à distance par le biais d’espaces de discussions et d’animations interactifs.

LE PORTRAIT DU TÉLÉTRAVAILLEUR : DES CHIFFRES CLÉS 

Source : Malakoff Médéric, février 2019

POURQUOI EXERCER EN TÉLÉTRAVAIL ? 

La période de crise que nous traversons aujourd’hui permet de mettre en lumière la pratique du télétravail en France et partout dans le monde (enfin un point positif à cette épidémie !). En effet, ce type d’évènement totalement imprévisible oblige l’ensemble des entreprises et autres organismes à se questionner sur leurs pratiques managériales, et sur les valeurs et relations entretenues dans l’entreprise.

LES CONDITIONS POUR UN TÉLÉTRAVAIL RÉUSSI, TANT POUR L’EMPLOYEUR QUE POUR L’EMPLOYÉ  

Si le lien entre les collaborateurs semble se déliter avec la distance, il n’est pourtant pas inexistant, il a simplement changé de nature. Afin de pallier à l’éloignement géographique, il apparaît primordial d’entretenir des contacts réguliers, d’un point de vue pratique, mais aussi symbolique. Instaurer des rituels de dialogues à distance entre les collaborateurs permet de recréer un contexte favorable à un travail d’équipe et de faire en sorte que le salarié se sente partie prenante des projets de l’entreprise et non un simple exécutant.

Il existe bien évidement des points de vigilance à ce télétravail, comme par exemple l’isolement, la sécurité des équipements ou encore le manque de feedback et de valorisation. La gestion à distance requiert donc un subtil équilibre entre autonomie et contrôle, d’où l’importance de la relation de confiance. La maîtrise des outils de télécommunication est également un gage de création de lien à distance. Une visioconférence peut faire émerger des idées au même titre qu’une réunion réelle. Il suffit simplement de maîtriser les différents outils et que leur utilisation soit fluide, tant pour le manager que le collaborateur.

Fondé sur les principes d’autonomie et de confiance, le travail à distance accroît l’efficacité. Pour le salarié, c’est un signal très fort de liberté, qui, à condition d’établir un cahier des charges précis, peut lui permettre de se sentir valorisé et de gagner en motivation.

Nicomak est expert dans l’accompagnement de managers et chefs de projets qui souhaiteraient acquérir des compétences dans l’animation d’espaces de discussion à distance. L’organisation permet aussi la création de dynamiques d’équipes à distance par le biais de différents retours d’expériences et outils numériques.

Vous désirez en savoir plus sur le sujet ? Nicomak peut vous former sur différentes thématiques en lien avec le management des organisations et le maintien de l’efficacité de vos équipes à distance. N’hésitez pas à nous contacter pour en discuter !