mesure bien-être au travail

Alors que la souffrance au travail fait régulièrement la une de l’actualité et mobilise de nombreuses forces (entrepreneurs, salariés, syndicats, médecine du travail, pouvoirs publics…), il semble paradoxalement plus difficile de quantifier le bien-être au travail. 
Alors que la demande en management bienveillant se généralise dans la société et le monde entrepreneurial, il existe heureusement un outil concret pour mesurer ce bien-être travail : le SLAC. 
Le SLAC est un outil de management important à connaître, d’une part car il permet de traduire le bien-être en objectifs KPI’s et d’autre part car, comme en médecine, mieux vaut prévenir que guérir. 
Pensez à mesurer le bien-être au travail avant que les RPS (risques psychosociaux) ne surgissent : car bien diriger, c’est aussi bien anticiper.

Au travail, le bonheur est dans le slip.

Comme point de départ, il y a la réflexion d’un fils à son père : « Papa, je veux surtout pas faire le même métier que toi ». C’est un électrochoc pour ce père qui estime paradoxalement avoir le plus beau métier du monde : d’autant que cet universitaire, pourtant titulaire d’une Chaire de Management et Santé au Travail, ne sait pas comment convaincre « scientifiquement » son fils que son métier est un bon job ! 
Pire, en parcourant la littérature, ce spécialiste du burn-out et autres violences au travail, découvre que peu a été écrit sur ce sujet, le bien-être au travail. 

Emmanuel Abord de Chatillon va ainsi travailler deux ans sur cet aspect, en interrogeant les salariés. 
En émerge une première tendance définissant quatre dimensions caractérisant le bien-être au travail : du Sens, du Lien, de l’Investissement et du Plaisir. C’est le SLIP ! Et donc la conclusion de cette première étude unique en France : « Au travail, le bonheur est dans le SLIP ! ». 

En affinant la méthodologie va naître progressivement le concept SLAC, regroupant 4 dimensions essentielles du bien-être au travail : le Sens, le Lien, l’Activité et le Confort.

SLAC : définition

La démarche SLAC est une méthodologie rigoureuse pour prévenir et traiter les troubles RPS, en évaluant rigoureusement le bien-être au travail.

C’est un audit portant sur 4 points.

• Sens
Le sens au travail ne doit surtout pas être vu comme le sens vertical descendant d’un décisionnaire imposant une direction. C’est le sens que le travailleur construit dans l’interaction entre son travail et son quotidien : cette quête de sens est ce qui construit le psyché de pratiquement tout être humain. 

Lien
Un individu ne travaille jamais seul. 
Il travaille avec d’autres (collaboration) au service de quelqu’un d’autre (client, patient, consommateur…). 
C’est la finalité et l’essence de tout travail, qui repose sur une segmentation plus ou moins importante des tâches. Dans toutes les enquêtes, le lien est le premier critère de bien-être au travail.

Activité : 
Tout travail est une tâche que le travailleur cherche à valoriser, en faisant au mieux. 
L’activité est cette envie de tout travailleur de bien faire, ce qui suppose d’avoir aussi les moyens adéquats à disposition pour bien faire.

Confort : 
C’est une notion bien plus générale, qui inclut tous les éléments d’environnement facilitant le travail. 
Ce sont essentiellement des avantages matériels comme le cadre de travail, le salaire, les avantages en nature… Lorsque des problèmes surgissent, c’est souvent le premier paramètre sur lequel on agit. 
C’est parfois nécessaire mais c’est toujours insuffisant, puisque ce n’est pas le critère princeps du bien-être au travail : installer une machine à café ou un baby-foot ne règlent jamais sur le fond un problème de souffrance au travail. 

C’est l’un des nombreux enseignements de la méthode SLAC : bien gérer l’outil SLAC permet ainsi d’établir un diagnostic et un traitement, en faisant appel à des spécialistes maitrisant cet outil. 

Bien utiliser l’outil SLAC

Grâce à une méthodologie stricte et à l’outil web SLAC, il est possible de prévenir et de traiter les risques psycho-sociaux en entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité (prevention RPS). 
L’outil SLAC repose sur un audit global pour proposer une stratégie claire et élaborer des actions concrètes et faciles. Il comprend 3 grandes étapes. 

• Outil SLAC : diagnostic 
C’est un audit global auprès de toutes les parties prenantes, réalisé notamment grâce à l’outil web SLAC.

• Communication du diagnostic SLAC 
Les résultats du diagnostic sont transmis au management ainsi qu’à toutes les parties prenantes, en toute transparence.

• Outil SLAC : thérapeutique 
Après le diagnostic, un plan d’actions concrètes est proposé portant sur les 4 dimensions de l’outil SLAC : sens, lien, activité, confort. 
L’audit fait parfois émerger des solutions en interne, valorisant l’intelligence collective et recréant du lien. 

L’outil SLAC est donc un outil moderne, efficace, accessible à tous, pour améliorer le bien-être au travail : pour l’entreprise, c’est un gage d’efficacité et de productivité, avec un vrai retour sur investissement. 
Le SLAC permet aussi de restructurer une collectivité en manque de représentativité, en recréant une dynamique de groupe parfois absente, avec des objectifs communs. 
C’est aussi la certitude de conserver ses talents dans des secteurs très concurrentiels. 
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus. Gouverner, c’est prévenir !