Communiquer ma démarche RSE : les écueils à éviter

De plus en plus d’entreprises se lancent ou souhaitent se lancer dans une démarche de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE). Cependant, très vitre se pose la question de la communication : comment mettre en valeur mes actions de RSE pour prouver mon engagement responsable ?

Dans un premier temps, il est important de différentier la communication interne et la communication externe. Car oui, votre engagement RSE intéresse autant vos parties prenantes internes (collaborateurs) que vos parties prenantes externes (clients, consommateurs, usagers, actionnaires, investisseurs, fournisseurs, acteurs territoriaux etc.)

Or, une entreprise ne touche pas les parties prenantes internes et externes à travers les mêmes canaux de communication. Il est donc impératif que l’entreprise entreprenne une communication plus globale et multicanale.

Comment communiquer ma démarche RSE en interne ?

Communiquer sa démarche RSE auprès de ses collaborateurs est un enjeu stratégique pour les organisations aujourd’hui. En effet, les jeunes talents, notamment, sont de plus en plus attentifs à la RSE et attendent des entreprises qu’elles prouvent leur responsabilité. Selon le baromètre « Talents : ce qu’ils attendent de leur emploi » porté par Boston Consulting Group, la Conférence des Grandes écoles et Ipsos, plus de 70% des jeunes talents estiment que l’engagement social et environnemental d’une entreprise est un critère important voire essentiel. Pour améliorer l’attrait et le maintien des talents en interne, il est donc essentiel de communiquer clairement sur les actions mises en œuvre par l’entreprise. Pour cela, différents outils peuvent être utilisés :

  1. Le réseau social d’Enterprise avec par exemple un groupe / une page « RSE » ou est communiqué chaque mois/trimestre les actions RSE réalisées ;
  2. Un journal interne qui dédierait une page aux actions RSE du mois ou du trimestre en mettant en avant les collaborateurs à l’initiative de cette action ;
  3. Un réseau d’ambassadeurs ou de correspondants RSE réparti dans l’ensemble de l’entreprise qui a pour but de sensibiliser les salariés de chaque département ou service aux actions mises en place ;
  4. L’organisation d’un événement (conférence, stand etc.) lors de la semaine du développement durable pour communiquer autour de la démarche.

Comment communiquer ma démarche RSE en externe ?

Même si pour beaucoup d’entreprises, il est devenu évident de communiquer sa démarche RSE à ses parties prenantes externes, nombreuses sont celles qui limitent ces parties prenantes aux consommateurs ou aux actionnaires. Or, les autres parties prenantes souhaitent et doivent, tout autant, être au courant : les acteurs territoriaux, les fournisseurs, les partenaires etc. Ci-dessous, une liste d’outils par typologie d’acteurs :

  • Un rapport RSE clair et concis pour illustrer les actions mises en œuvre et les résultats obtenus sera approprié pour les investisseurs, les actionnaires ainsi que les acteurs territoriaux et les organismes de contrôle et de certification ;
  • Pour les consommateurs, les canaux de communication les plus utilisés aujourd’hui sont les réseaux sociaux. La fonctionnalité « stories » d’Instagram et de Facebook pour la communication RSE devient à la mode chez certaines entreprises même si le réseau social le plus professionnel reste Linkedin.  Il est aussi facile d’intégrer un onglet « engagements RSE » ou « Développement Durable » sur le site d’une entreprise pour y décrire la stratégie RSE et les actions engagées ;
  • Pour toutes les autres parties prenantes, le meilleur outil restera le dialogue parties prenantes. L’objectif de ce dialogue est de créer des espaces de discussion avec des représentants de chaque catégorie de parties prenantes afin de recueillir leurs attentes et communiquer sur les actions.

En conclusion, gardez en tête qu’une communication RSE doit être diversifiée autant en termes de cible que de canal. Vous avez toutes les clés en main pour mettre en valeur votre démarche !